Prévenir les fausses couches grâce au dépistage génétique préimplantatoire

La nouvelle de votre grossesse peut vous faire sauter de joie, mais cela peut être vraiment déchirant si quelques semaines ou mois plus tard, vous finissez par faire une fausse couche. Si cela se produit à plusieurs reprises, cela peut être émotionnellement difficile et épuisant pour les couples. Les pertes de grossesse récurrentes, indiquant deux grossesses ratées ou plus, sont encore plus dévastatrices pour les femmes. La méthode d’évaluation et de traitement des fausses couches à répétition dépend en grande partie des raisons de l’échec de la grossesse, mais il y a toujours eu des débats sur la méthode la plus efficace. Vous pouvez envisager un dépistage génétique préimplantatoire pour prévenir les fausses couches.

Tout commence par une évaluation, qui comprend la recherche de causes structurelles, hormonales, infectieuses et génétiques qui entravent une grossesse en toute sécurité. Les anomalies chromosomiques représentent la majorité de ces cas. Mais dans de nombreux cas, les véritables raisons ne sont jamais identifiées. Dans de tels scénarios, des technologies telles que le dépistage génétique préimplantatoire jouent un rôle important en nous aidant à identifier les problèmes sous-jacents.

De nombreux facteurs peuvent entraîner des fausses couches. Courtoisie d’image : Shutterstock

Facteurs pouvant entraîner des fausses couches

1. Problèmes génétiques

La plupart des fausses couches sont dues à des complications chromosomiques. Ces facteurs peuvent perturber la croissance saine de l’embryon.

2. Etat de santé de la mère

La santé de la mère a un impact direct sur la croissance de l’embryon. Diabète non contrôlé, maladie thyroïdienne, infections, problèmes hormonaux, incompétence cervicale, etc. sont quelques-uns des facteurs communs qui conduisent à des fausses couches.

3. Mode de vie malsain

Avoir un mode de vie malsain peut entraîner des fausses couches. Un tel mode de vie comprend le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, le fait de ne pas avoir un régime alimentaire ou un programme d’exercice approprié, etc.

couple de fausse couche
Une fausse couche peut être émotionnellement éprouvante. Courtoisie d’image : Shutterstock

Qu’est-ce que le test génétique préimplantatoire ?

Les tests génétiques préimplantatoires font référence au profilage génétique des embryons avant le transfert d’embryons. Le processus de dépistage PGS consiste à tester un embryon pour des anomalies chromosomiques. Les embryons présentant des anomalies chromosomiques n’entraîneront pas de grossesse ni de fausse couche ou d’anomalies chez le bébé. En utilisant la technique PGS, les médecins peuvent sélectionner et transférer des embryons normaux et sains dans l’utérus, ce qui réduira le risque d’échec de la grossesse.

Que se passe-t-il dans le SPG ?

Dans le PGS, les embryons sont soigneusement examinés pour rechercher des anomalies chromosomiques ou génétiques. Le PGS est généralement effectué au stade blastocyste du développement embryonnaire au cours duquel 4 à 6 cellules sont prélevées de la partie trophectodermique du blastocyste et envoyées pour des tests génétiques.

Différents types de PGT

1.PGT-A

Il s’agit d’un dépistage génétique préimplantatoire visant à détecter des nombres de chromosomes anormaux. Il est indiqué dans les fausses couches à répétition, l’âge avancé de la partenaire féminine, les mauvais paramètres du sperme et les échecs d’implantation répétés en FIV.

2.PGT-M

Cette procédure est utilisée pour tester les gènes monogéniques (uniques). Elle est indiquée lorsqu’il existe des antécédents familiaux de troubles génétiques tels que la thalassémie, l’hémophilie, etc.

3.PGT-SR

Il est utilisé pour tester les erreurs structurelles dans les chromosomes, telles que l’inversion et la translocation. Elle est indiquée dans les cas où les parents sont porteurs de translocations équilibrées.

Le PGT peut-il aider à identifier le bon embryon ?

Le test génétique préimplantatoire est une technique idéale qui aide à choisir le bon type d’embryon qui ne présente pas de défauts génétiques ou chromosomiques. Cette technique aidera non seulement une personne à déterminer la raison des grossesses ratées, mais améliorera également le taux de réussite des traitements de fertilité. Cependant, les résultats du profil génétique seront basés sur peu de cellules, et c’est une limitation puisque ces cellules peuvent ne pas être le bon représentant de l’embryon.

Les tests génétiques préimplantatoires ont leurs avantages, et avec les conseils et le soutien appropriés, vous pouvez augmenter considérablement vos chances de grossesse. Vous aiderez le conseiller en fertilité à identifier toute anomalie ou défaut génétique dans l’embryon et à trouver le bon embryon pour le transfert d’embryon. Tout ce que vous avez à faire est de visiter une clinique de fertilité de confiance et de suivre les conseils d’un consultant en fertilité.

Lire aussi

Articles sponsorisés

Découvrez nos produits

Nouveautés

Décoration Spirituelle

Lampe rose éternel

21.99
↓ 57%

Décoration Spirituelle

Lampe lunaire

25.99
↓ 57%

Décoration Spirituelle

Lampe arbre lumineux

25.99
↓ 35%

Décoration Spirituelle

Mova globe – Globe en lévitation

64.99

Balles anti stress

Boule magique Nebula™

18.99

Balles anti stress

Globbles – paquet de 16

17.37
0
    0
    Panier
    Le panier est vide Retourner à la boutique